WiFi ou câble – quel est le mieux pour jouer en ligne ?

WiFi ou câble – quel est le mieux pour jouer en ligne ?

Une connexion Internet rapide et stable est absolument essentielle pour jouer en ligne. Pour configurer des consoles ou un PC, l'utilisateur a le choix entre une connexion sans fil via le WiFi ou le câble réseau classique. Les conditions de logement ainsi que l'usage de la connexion, mais aussi le goût de l'utilisateur pour les jeux en ligne sont autant de critères qui feront pencher la balance en faveur de l'une ou l'autre des variantes. Ici, dans notre section Conseils, vous découvrirez comment créer les conditions optimales sur le plan technique pour jouer des heures durant et exploser les scores. Nous examinerons aussi de manière plus approfondie les deux types de connexion à travers l'exemple de la PlayStation 4 de Sony.

1. Comment optimiser son expérience de gaming en ligne ?
2. WiFi et câble : le comparatif
3. L'alternative : FRITZ!Powerline


1. Comment optimiser son expérience de gaming en ligne ?

Ping, lag, latence, bande passante – c'est loin d'être simple de toujours tout maîtriser. L'idéal serait de configurer une fois sa console et son PC avec la connexion de son choix et c'est tout ! Mais jouer sur Internet avec des gens du monde entier nécessite un tel niveau de technologie que le moindre petit détail peut perturber la connexion. C'est pour cette raison qu'il est recommandé de prendre toutes les mesures préventives au moins au sein de son propre réseau. Cela inclut notamment quelques connaissances de base afin de permettre aux joueurs d'évaluer correctement les phénomènes survenant au milieu d'une partie.

Il est possible que tous les joueurs ne sachent pas ce que signifie le terme « ping » communément utilisé dans le monde des jeux en ligne. Au sens large, « ping » fait référence à un outil de diagnostic servant à vérifier les connexions réseau. Une commande ping permet d'établir si des participants spécifiques sont disponibles dans un réseau IP. Pour cela, des paquets de données sont envoyés entre les participants. Outre la disponibilité, le temps mis par les paquets pour arriver jusqu'au destinataire et celui mis par les paquets de réponse pour revenir à l'expéditeur d'origine sont également importants.

Comment des retards apparaissent dans le jeu

Dans le contexte du gaming, le ping est représenté sous forme de chiffre ou de diagramme en bâtons (similaire au symbole de la connexion sans fil). Le ping sous forme de chiffre est exprimé en millisecondes (ms). Les notions de latence et de lag sont également étroitement liées à celle de ping. La première désigne la durée nécessaire pour transmettre les paquets et peut être assimilée au ping. Le chiffre exprimé en millisecondes dans le jeu correspond stricto sensus au « temps de latence ». Plus ce chiffre est élevé, plus le temps que mettent les paquets contenant des données de jeu pour parvenir au serveur et revenir est long. Il faut donc veiller à ce que le ping soit aussi bas que possible et/ou à ce que la latence soit faible. Cela passe d'une part par le choix d'un serveur de jeux adéquat – par ex. avec un hébergement en Europe plutôt qu'en Australie. Mais aussi par une connexion optimale du réseau domestique à Internet.

Une valeur de ping trop élevée, une connexion instable ou une ligne saturée gênent le déroulement du jeu. C'est ce que l'on appelle des « lags » (retards en français). Les joueurs avec une mauvaise connexion ont besoin de plus de temps pour envoyer et recevoir les paquets de données importants. Cela conduit à une représentation asynchrone du jeu : les données sont envoyées avec un décalage dans le temps, le jeu sur le serveur est beaucoup plus avancé que sur votre écran, etc. En fonction de la tolérance du serveur, les joueurs avec une très mauvaise connexion sont exclus du jeu en cours pour le bien des autres joueurs. En raison de la complexité, de la configuration réseau de chaque participant ainsi que de l'emplacement du serveur, il n'est pas possible d'exclure complètement le risque de lags, mais on peut essayer de le minimiser en choisissant la bonne connexion.

2. WiFi et câble : le comparatif

Le WiFi comme la connexion par câble sont des solutions rapides à configurer, simples à gérer et fiables. Mais des différences existent bel et bien : les principaux avantages de la connexion sans fil sont la flexibilité et le nombre quasi illimité de périphériques pouvant être utilisés simultanément. La PlayStation 4, la Xbox One, la Wii U peuvent ainsi toutes fonctionner au sein du réseau domestique sans que cela ne pose de difficulté de configuration, en plus du PC, de la TV connectée, etc. Sur une FRITZ!Box 7490, la norme WiFi N permet d'atteindre des débits de transmission allant jusqu'à 450 Mbit/s (la norme WiFi AC, plus rapide, n'est pas prise en charge par les consoles actuelles).

La capture d'écran montre comment cela marche dans la pratique avec une connexion DSL 50 Mbit/s. Les vitesses issues de l'exemple de la PlayStation ne sont certes que des estimations, mais ces valeurs sont suffisantes pour une classification approximative. À titre de comparaison, vous trouverez sur la deuxième photo exactement la même constellation avec une connexion câblée. Il apparaît qu'avec la connexion câblée, le débit de données en téléchargement descendant (download) est supérieur de 7,2 Mbit/s à celui de la variante sans fil. Le téléchargement ascendant (upload) va plus vite avec 0,6 Mbit/s. Ces données tendent à prouver qu'une connexion câblée est plus appropriée pour les joueurs en ligne. Au-delà des estimations réalisées par le système, ces écarts peuvent même être plus marqués dans la réalité.

Jouer en WiFi est-il vraiment adapté ?

Quelles répercussions cela a-t-il sur le jeu ? Au vu des chiffres et/ou des écarts, on pourrait supposer qu'une connexion sans fil n'est pas adaptée pour jouer. Or, il n'en est rien : la bande passante et, par conséquent, la transmission des données sont certes importantes pour les jeux en ligne, mais leur rôle n'est pas prépondérant. Les données ne sont pas en permanence transmises par centaines de mégaoctets, car la plupart des jeux calculent leurs contenus localement, et seules des informations sur la synchronisation des personnages du jeu et des progrès de chaque participant sont échangées via Internet. Les données de ces paquets ne représentent pas un si gros volume ; le volume comparativement bas des données transmises a donc un impact plutôt négligeable sur le WiFi.

Un ping régulier et bas ainsi qu'un écart idéalement inexistant sont des critères plus importants que la bande passante en elle-même – et sur ces points-là, le WiFi est malheureusement plus vulnérable aux perturbations et fluctuations occasionnelles. Lors de la transmission sans fil, des défaillances peuvent donc survenir même si la bande passante est suffisante. Chose qui ne se produit pas avec un câble. Pour autant, cela signifie uniquement que jouer en WiFi accroît potentiellement le facteur de vulnérabilité. Dans la pratique, les deux variantes peuvent aussi bien marcher l'une que l'autre.

3. L'alternative : FRITZ!Powerline

Vous préféreriez connecter votre FRITZ!Box avec le câble, mais cela est difficilement réalisable pour des questions de configuration, de murs ou de longueur de câble ? Optez dans ce cas pour la solution FRITZ!Powerline. Placez les adaptateurs dans une prise murale située à proximité de votre FRITZ!Box et de votre matériel informatique – la transmission des données s'effectue ensuite via la ligne électrique. Vous combinez ainsi les avantages du câble et du WiFi : les données sont transmises de manière blindée et ne sont pas sujettes aux déviations.

Avec FRITZ!Powerline, vous restez cependant très flexible : vous avez seulement besoin de deux prises murales libres. La dernière capture d'écran montre comment le débit de transmission de FRITZ!Powerline 546E se situe par rapport aux deux autres types de connexion. On peut constater que la vitesse de téléchargement (download / upload) avec de faibles écarts à la baisse se rapproche davantage de la vitesse de la connexion LAN.

Bilan

BILAN : Le câble s'avère être la meilleure solution pour les joueurs, et ce principalement en raison de la constance de la connexion. Le réseau sans fil peut être soumis à des perturbations, même si celles-ci n'ont pas forcément de répercussions négatives sur la stabilité de la connexion ou la vitesse de la transmission des données pendant une partie. La probabilité que des perturbations se produisent est plus élevée pour le WiFi que pour les connexions avec le câble LAN. Plus le jeu est rapide et le nombre d'informations à transmettre important, plus les paquets devant être envoyés et reçus via la liaison Internet sont nombreux. Pour les joueurs réguliers, il est donc conseillé d'avoir autant que possible recours au câble. FRITZ!Powerline constitue pour sa part plus qu'une simple alternative en cas de grande longueur de câblage.